Imprimer

CESSION Béziers (34)

décembre 2014

Opération réalisée

CESSION Béziers (34)

Béziers : cession de l'ancien centre de détention

  • Façade de l'ancienne maison d'arrêt de Béziers
  • Façade interieure de l'ancienne maison d'arrêt de Béziers
  • Vue depuis l'ancienne maison d'arrêt de Béziers
Béziers : projet de reconversion de l’ancienne maison d’arrêt de Béziers

 

En 2012, la SOVAPAR 3, filiale à 100% de la SOVAFIM, signe avec le Ministère de la Justice l’acquisition d’un portefeuille de quatre prisons désaffectées, en complément des deux premières acquises en 2010.

Cet ancien établissement religieux datant du milieu du XIXe siècle avait servi de centre de détention entre 1869 et 2009.

Difficilement accessible, dans un quartier peu dynamique, ce bien complexe était dur à valoriser. Pourtant, situé au pied de la cathédrale Saint-Nazaire, sur le Plan des Albigeois qui domine la vallée de l’Orb, il offre une vue imprenable sur le canal du midi. D’une superficie de 2 480 m² partagées en six niveaux, le bâtiment est en effet adossé à la colline, et descend jusqu’au chemin de ronde médiéval. Il bénéficie en outre du calme et de la beauté du centre historique de Béziers, déjà mis en valeur par les travaux de rénovation du Palais de justice.

La SOVAFIM a commencé à travailler sur la reconversion du site, en concertation avec la municipalité, en tirant partie de son potentiel touristique : le céder à un architecte urbaniste de la région, en vue de sa reconversion en un centre de vinothérapie et un hôtel 3 étoiles, avec 40 places de stationnement en contrebas. Plus de 3 M€ devaient être investis pour transformer ainsi l’ancienne prison.

La Ville de Béziers a finalement souhaité que soit valorisé conjointement le Palais des Evêques et l'ancienne prison qui sont des biens immobiliers jouxtant sa cathédrale et emblématiques de sa richesse architecturale. Ces bâtiments sont regroupés sur le site exceptionnel de l'Acropole qui domine la plaine de l'Orb.

C’est donc à la ville de Béziers que la SOVAFIM a finalement cédé en décembre 2014 le vieil établissement pénitentiaire, afin qu’elle mène un appel à projet dont les premiers résultats sont attendus pour fin avril 2015.