Accueil > Points de vue > Tous les points de vue > Interview d'Olivier Debains - Président-directeur général de la SOVAFIM

Interview d'Olivier Debains - Président-directeur général de la SOVAFIM

L'heure d'un premier bilan par son Président après 5 années d'activité

 

Quel regard portez-vous sur ces 5 années d’activité de la SOVAFIM ?

 

Notre bilan est positif : en 5 ans, nous avons atteint notre objectif de performance avec la cession de plus d’un milliard d’euros d’actifs immobiliers et l’acquisition d’environ 600.000 m².

La SOVAFIM a su s’adapter avec pragmatisme à une évolution rapide de sa mission d’origine pour répondre au mieux aux besoins de son principal client : l’État. Notre activité fondatrice, la cession des biens du service public ferroviaire, s’est élargie à la valorisation des actifs immobiliers de l’État et nous avons mené plusieurs opérations de transformation afin de rationnaliser la gestion et optimiser la performance énergétique de biens publics. Ce nouveau concept d’entreprise publique dédiée à la valorisation des actifs immobiliers publics que nous expérimentons depuis quelques années est complexe mais indéniablement créateur de valeur.

 

Quelle définition donnez-vous du marché sur lequel la SOVAFIM évolue aujourd’hui ?

 

Notre activité est nouvelle sur un marché de l’immobilier public récent qui offre peu de prévisions à long terme. Aujourd’hui la dynamique est lancée, l’État propriétaire souhaite se montrer exemplaire dans la gestion de ses actifs immobiliers, qu’ils soient à transformer ou à céder. Le chantier est vaste et prometteur mais soumis à des processus décisionnaires souvent longs et complexes, parfois remis en cause par des changements de politique ou de stratégie immobilière. La SOVAFIM est prête à relever ces défis en se portant notamment acquéreur des actifs peu liquides dont l’État n’a plus l’usage et en apportant son expertise de la valorisation.

 

Quelle solution nouvelle la SOVAFIM représente-t-elle pour l’acteur public ?

 

La SOVAFIM élargit la gamme des solutions qui s’offrent à l’État pour valoriser ses actifs immobiliers complexes. De structure légère, elle offre souplesse et prise de décision rapide. C’est aussi une entreprise publique qui par nature garantit une sécurité d’exécution à un coût maîtrisé. Nos équipes sont composées de collaborateurs aux profils pointus du secteur public ou privé de l’immobilier. Organisées en mode projet, elles assemblent et pilotent sur chaque opération les meilleures compétences du marché. Leur expertise s’illustre par exemple dans la conception de modalités de valorisation innovantes en matière de développement social et environnemental.

 

Quelles sont les perspectives de développement de la SOVAFIM ?

 

Nous poursuivons notre réflexion avec l’État et en particulier avec les ministères de l’Intérieur, de la Justice et de la Défense afin de proposer des solutions de valorisation de leurs actifs complexes tels que les casernes ou les prisons. L’immobilier sanitaire et social présente également des enjeux importants sur lesquels nous devrions nous positionner. Nous allons intervenir à titre expérimental dans la gestion de certains actifs de l’État à l’étranger pour notamment rationaliser le parc immobilier public français à Madrid et Séoul. Enfin, nous continuons les études de restructuration d’actifs immobiliers parisiens, qui pourraient déboucher sur le lancement effectif d’opérations en 2012.


décembre 2015

Opération réalisée

“CESSION Triel-sur-Seine (78)”

Acquis en 2006 par la SOVAFIM auprès de Réseau Ferré de France, le terrain de...

En savoir plus

février 2014

Opération réalisée

“CESSION Paris (75)”

En 2006, la SOVAFIM acquiert auprès de RFF un portefeuille de 158 biens en vue de les...

En savoir plus

décembre 2013 - décembre 2013

Opération réalisée

“Travaux en cours sur le site de l'ancienne gare de Montrouge- Paris (14ème)”

Le 23 décembre 2013, la SOVAFIM  a vendu à NEXITY le site de l’ancienne gare...

En savoir plus